Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Myrtille Photographe Voyages en Palestine

"Jérusalem désirée, disputée, confisquée" Table ronde à la Mairie Paris 14eme

8 Mai 2010 , Rédigé par Myrtille Photographe Publié dans #Presse

 

Photos en vente sur CitizenSide.com

 

"Jérusalem désirée, disputée, confisquée" Table ronde à la Mairie Paris 14eme
Une table ronde a eu lieu sur "Jérusalem désirée, disputée, confisquée", mercredi 5 mai de 19 h 30 à 22 h 30

accueillie par le Maire du 14ème arrondissement Pascal Cherki

/>et organisée par le groupe de l'Association France Palestine Solidarité Paris 14
avec le soutien du groupe local du 14ème de l'ACAT, le groupe Alésia d'Amnesty International et la section 14/6 de la Ligue des droits de l'Homme.

Depuis plusieurs semaines, Jérusalem-Est est le théâtre d'affrontements violents entre la police israélienne et des Palestiniens soutenus par des pacifistes et anticolonialistes israéliens à la suite d'une série de provocations du gouvernement israélien : extension continue de la colonisation de la partie palestinienne de la ville et annonce de construction de nouveaux logements pour des colons, confiscation de maisons palestiniennes, appropriation de lieux saints...

Un des obstacles, voire même l'obstacle majeur, qui semble indépassable de part et d'autre, à la solution du conflit entre Israël et les Palestiniens, réside dans le statut futur de la ville de Jérusalem. Celle-ci a été unilatéralement « annexée » par l'Etat d'Israël et déclarée « capitale éternelle et unifiée de l'Etat d'Israël » en 1980, au mépris du droit international et en dépit de la non reconnaissance de ce fait par la totalité des membres de l'ONU. Pour les Palestiniens, il n'y aura pas d'Etat palestinien sans Jérusalem-Est comme capitale.

Jérusalem est aussi une ville « sainte » pour des millions de chrétiens, de juifs et de musulmans du fait même qu'elle abrite les « lieux saints » juifs, chrétiens et musulmans. La politique d'annexion et d'exclusion menée par Israël à Jérusalem remet en cause, outre son identité de ville multiculturelle, son statut de ville ouverte pour les trois religions prôné par les Nations unies.

A l'intérieur de Jérusalem-Est, des comités de quartiers ont rejoint la lutte non violente de la coordination des comités populaires des villages dévastés par le mur en Cisjordanie.

La continuation de la politique israélienne dans la ville met en danger la paix à un niveau mondial. Tous les pays, en particulier les plus puissants sont donc concernés.

Or, l'Europe ne rend pas publiques les observations et les propositions des diplomates de ses propres Etats membres en poste à Jérusalem qui, dans leurs rapports annuels, en particulier celui de 2005 mis à jour en 2008, constatent cette politique d'annexion et demandent que des mesures soient prises par l'Union européenne pour y mettre fin. Quant à la France aujourd'hui elle ne favorise guère les initiatives pouvant aller dans le sens demandé par ces diplomates.

Ouverture par M. Pascal CHERKI
Maire du 14ème arrondissement
Table-ronde animée par M. Bernard RAVENEL
Président de la Plate-forme des ONG françaises pour la Palestine
M. Elias SANBAR
Historien, représentant permanent de la Palestine à l'Unesco
Mme Sossie ANDEZIAN
Chercheuse au CNRS
M. Jean-Paul CHAGNOLLAUD
Professeur de sciences politiques à l'Université de Cergy Pontoise,
directeur de la revue Confluences Méditerranée
M. Michel WARSCHAWSKI
Président du centre israélien d'information alternative, écrivain

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article