Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Myrtille Photographe Voyages en Palestine

Corrèze : une exposition photo à découvrir de Ahlam Shibli

18 Mars 2010 , Rédigé par Myrtille Photographe Publié dans #Culture Infos

Ahlam Shibli est une artiste palestinienne qui travaille dans le domaine de la photographie depuis 1996, réalisant tout d’abord des projets qui étudient les conditions de vie de la population palestinienne sous occupation israélienne, commeUnrecognised (2000), Goter (2003), and Trackers (2005). D’autres projets élargissent le champ de ses recherches autour des notions de patrie et d’appartenance : Eastern LGBT (2006, musulman(e)s lesbiennes, homosexuels, bisexuels, transsexuels à Londres, Zurich, Barcelone, Tel Aviv), Dependence (2007, immigrés prodiguant des soins à la personne et les personnes âgées qui les emploient à Barcelone), et Dom DzieckaThe House Starves When You Are Away (2008, enfants dans des orphelinats en Pologne).
Le travail de A. Shibli a été exposé à travers le monde, à la Biennale d’ Istanbul (2005), à la Biennale de São Paulo (2006), Documenta 12 (2007), Centre Pompidou, Paris (2008), MACBA, Barcelone (2008), Musée D’Art Moderne, Varsovie (2009). 
Différentes publications ont été consacrées à son travail, telles Goter (Musée de Tel Aviv, 2003), Lost Time (Ikon Gallery, Birmingham, 2003), Trackers (Kunsthalle Basel and Verlag der Buchhandlung Walther König, Cologne, 2006) et aujourd’hui TRAUMA.

Une exposition du 6 mars au 16 mai 2010 et un livre : Ahlam Shibli,Trauma

"L’œuvre photographique de Ahlam Shibli ne juge pas, ne dénonce pas, ne donne pas de leçons, ne discourt pas. Elle dessine et révèle un portrait de ville dont la complexité enrichit notre rapport à l’histoire, au lieu dans lequel nous vivons, au monde  et donne à l’art sa fonction politique par une vraie place dans la société civile." Manée Teyssandier, Présidente de Peuple et Culture

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article